Qu’est-ce que l’huile de pâquerette bio ?

La macération huileuse bio de la pâquerette permet d’extraire des composés naturels possédant des propriétés tonifiantes des vaisseaux sanguins ainsi que des propriétés décongestionnantes des zones œdémateuses.

Par ailleurs, elle est réputée pour ses vertus raffermissantes sur les tissus relâchés.

C’est pourquoi, elle est, de nos jours, largement utilisée dans les soins du buste, les soins après-grossesse afin de gagner en tonus et fermeté ainsi que dans les soins tonifiants pour le contour du visage.

Fabrication de l’huile de pâquerette

L’huile de pâquerette bio est obtenue par macération de fleurs fraîches de pâquerette.

En d’autres termes, ce macérât huileux consiste en une infusion des fleurs de la plante fraîchement cueillies puis baignées dans une huile végétale 100 % pure et vierge.

Durant la macération, les principes actifs des feuilles s’imbibent dans la base végétale, lui octroyant ainsi des propriétés exceptionnelles.

Propriétés de l’huile de pâquerette

Cette huile dispose d’une large gamme de propriétés, dont les suivantes :

  • elle est réputée pour être un tenseur et un galbant efficace pour raffermir et tonifier la peau ;
  • tonique circulatoire, elle permet donc de stimuler la circulation sanguine ;
  • elle favorise la décongestion des zones œdémateuses ;
  • elle agit tel un apaisant et un réparateur contribuant au soulagement des tissus enflammés et abîmés ;
  • elle est idéale pour les soins du buste ;
  • elle est pré et postpartum, autrement dit, elle favorise l’élasticité de la peau ;
  • elle soigne les rougeurs diffuses et d’autres affections de la peau comme l’érythrose, la couperose, la rosacée, les ecchymoses, etc.

Composition

L’huile de pâquerette consiste en une huile végétale bio 100 % pure et naturelle.

Celle-ci possède les principaux composés suivants :

  • Acides gras (huile de tournesol) ;
  • Acide linoléique (oméga 6) ;
  • Acide oléique (oméga 9).

De plus, elle contient d’autres principes actifs :

  • Huile essentielle dont :
    • Bêta-myrcène : dotée d’un effet décongestionnant, tenseur et anti-inflammatoire,
    • Polyacétylènes : possédant une action antibactérienne.
    • Esters triterpénoïques : détenant un effet antifongique.

Grâce à sa teneur en éléments essentiels, lui procurant ses vertus raffermissantes, elle est en mesure de conserver une peau ferme et galbée.

En effet, cette fleur détient :

  • différents acides organiques, notamment l’acide tartrique et l‘acide tannique,
  • une résine,
  • une saponine,
  • et un mucilage.

Tous ces composants naturels lui confèrent ses propriétés étonnantes.

Remarque : L’huile de pâquerette ne revendique en aucun cas un effet de développement des poitrines menues. Toutefois, on peut constater, qu’après application, la peau devient plus lisse, plus ferme et que son grain est plus affiné. C’est la raison pour laquelle celle-ci obtient un aspect plus beau et plus voluptueux.

De plus, du fait qu’elle soit réparatrice et apaisante, elle est utilisée pour soulager les tissus inflammés et abîmés.

Enfin, cette huile bio est largement employée en cosmétique à cause de sa richesse en vitamine E et de sa teneur en acides gras insaturés qui lui confèrent des vertus nourrissantes, protectrices, assouplissantes, adoucissante, lissantes, régénérantes, tonifiantes et un effet anti-âge.

Quand peut-on utiliser l’huile de pâquerette bio ?

L’utilisation de l’huile de pâquerette est réservée pour des indications spécifiques.

Elle est efficace :

  • pour prendre soin de peaux manquantes d’élasticité et de fermeté,
  • après une grossesse,
  • en cas de relâchements cutanés et de peaux distendues,
  • pour traiter les peaux inflammées ou abîmées,
  • dans le cadre d’affections cutanées telles que la couperose, les ecchymoses et les jambes lourdes…

Sous forme d’huile de pâquerette ou en emplâtres, elle sert à traiter les cas de torticolis, le lumbago, les courbatures, les douleurs rhumatismales, ainsi que les maladies de la peau.

Comment utiliser l’huile de pâquerette bio ?

L’huile de pâquerette peut être appliquée de diverses façons en fonction du but visé :

  • il est possible de réaliser des massages « minceurs », raffermissants et tonifiants au niveau du ventre, des bras et des cuisses ;
  • elle est fortement recommandée pour les soins du buste et du décolleté ;
  • elle est très utile sous forme d’huile de massage post-grossesse ;
  • elle est conseillée en sérums pour soulager les coups et les bosses.

Application : L’huile de pâquerette bio peut s’utiliser en cure d’un mois minimum, en petite quantité, de manière quotidienne, pure directement sur le visage, le cou et le décolleté ou en mélange avec des huiles essentielles ou avec d’autres huiles végétales.

Astuce : Après le massage et que l’huile ait bien pénétré dans la peau, prenez une serviette que vous avez préalablement trempée dans de l’eau glacée et convenablement essorée puis placez-là quelques secondes sur la peau. Cela permettra aux tissus cutanés d’être beaucoup plus toniques.

Idée recette

L’huile raffermissante post-grossesse

Afin de préparer cette recette destinée à raffermir la peau après l’accouchement, il suffit de réunir les ingrédients suivants et de suivre les diverses instructions recommandées :

  • 90 ml d’huile de pâquerette ;
  • 10 ml d’huile végétale de figuier de barbarie.

après avoir mélangé ces deux ingrédients, il convient d’appliquer le mélange en effectuant un massage circulaire sur le ventre, les cuisses et les zones ayant besoin d’être raffermit dès l’accouchement.

Remarque : Il est tout à fait possible d’appliquer sur les seins, et ceci même durant la période d’allaitement, à condition de faire bien attention de toujours essuyer le sein avant la tétée.

Quelques synergies possibles

Diverses synergies sont envisageables en fonction du soin souhaité :

Pour une huile raffermissante :

  • huile végétale de figuier de barbarie ;
  • huile essentielle d’Ylang-Ylang ;
  • huile essentielle de romarin à cinéole.

Pour un soin du buste :

  • huile essentielle de géranium rosat ;
  • huile essentielle d’extrait de kigélia.

Pour un soin des coups et bosses :

  • macérâts huileux d’arnica et de millepertuis ;
  • huile essentielle d’hélichryse italienne.

Posologie

Vous pouvez appliquer de l’huile de pâquerette tous les soirs à raison de 2 à 3 pulvérisations (ou en versant une noisette d’huile de pâquerette dans le creux de la main) en massant délicatement les parties de votre corps dont vous désirez prendre soin.

Précautions

L’huile de pâquerette bio est susceptible de causer des réactions allergiques en cas de peau sensible aux astéracées.

ATTENTION: Cette huile est réservée à un usage exclusivement externe.

Conservation

À conserver dans un flacon (en verre ou plastique) bien fermé, à l’abri de la lumière et de la chaleur, à une température inférieure à 20 °C.

Autres avantages

Parmi les caractéristiques de l’huile de pâquerette bio :

  • huile sèche qui pénètre facilement dans la peau sans la rendre grasse après application ;
  • non comédogène, c’est-à-dire qu’elle ne contribue pas à l’apparition de boutons ;
  • huile cosmétique conforme à un cahier des charges strict et conditionnée dans les laboratoires ;
  • Elle peut être appliquée même sur les femmes enceintes ou allaitantes ;
  • idéale pour tous les types de peaux : elle est efficace aussi bien sur les peaux jeunes que matures, mais elle est recommandée en particulier pour les peaux fatiguées ou manquant d’élasticité et de fermeté ;
  • galbant et tenseur, elle permet non seulement de raffermir et tonifier la poitrine mais également les autres parties du corps telles que le visage et les jambes ;
  • couleur vert clair et odeur discrète.

Les garanties de l’huile de pâquerette

Lors de la conception de cette huile, les laboratoires ont mis en œuvre tous les moyens nécessaires pour produire une huile écologique de haute qualité 100 % pure et naturelle.

En effet, tous les ingrédients sont 100 % d’origine naturelle et issus de l’agriculture biologique, c’est-à-dire :

  • sans silicone,
  • sans PEG-PPG,
  • sans Paraben,
  • sans paraffine,
  • sans phtalate,
  • sans phenoxyéthanol,
  • sans dérivés pétrochimiques,
  • sans parfum,
  • non testée sur les animaux,
  • emballage recyclable.

Présentation de la plante

Partie utilisée

Les sommités fleuries sèches, se trouvant à l’extrémité de la tige de la plantes, macérées dans de l’huile de tournesol.

Description de la pâquerette

La pâquerette, aussi connue sous le nom de « Bellis perennis », est une petite plante vivace comprenant des fleurs blanches, roses ou rouges, appartenant à la famille des astéracées.

L’attribution de son nom « pâquerette » provient du fait de sa floraison massive à Pâques. Et son nom latin « Bellis perennis » comprend plusieurs signification, mais celle qui représente le plus son action est « beauté éternelle » dans la mesure où bellis signifie beau et perennis vivace, éternelle…

Histoire de la pâquerette

Déjà connue à la Renaissance, la bellis était réputée pour son action sur la tonicité des vaisseaux sanguins et était traditionnellement utilisée dans les soins de la peau puisqu’elle faisait partie des ingrédients de la composition d’onguents destinés à soigner les plaies et les tissus enflammés.

De plus, elle était considérée comme un soin naturel précieux pour soigner les douleurs rhumatismales ainsi que les contusions et les hématomes.

En homéopathie, elle était souvent combinée à l’arnica pour apaiser les courbatures et les meurtrissures.

En outre, la pâquerette, l’arnica et calendula, formaient un trio de plantes vulnéraires servant à la cicatrisation.

Où peut-on trouver la pâquerette ?

La pâquerette est très fréquente en Europe, dans les bois, les près, les talus, et peut pousser jusqu’à 2 200 m d’altitude.